Tiny House ou Studio de jardin : comment faire son choix ?

Avec la prise de conscience environnementale se sont développés des habitations alternatives plus respectueuses de la planète. Parmi elles, on retrouve les tiny houses. Ces petites maisons transportables sont composées de matériaux écologiques et mobilisent un minimum d’énergie pour leur construction. Sans fondations, elles ne participent donc pas à l’artificialisation des sols. Leur surface habitable est optimisée pour une utilisation économique, mais confortable. Elles sont en général bien dotées en baies vitrées, permettant ainsi de profiter au maximum d’un environnement naturel préservé.

Ces maisonnettes en bois présentent cependant des limites qui peuvent ne pas convenir à tous les projets. Voici quelques éléments pour faire votre choix.

Un habitat qui induit en certain mode de vie

Cette maison mobile correspond à une utilisation vraiment nomade. En effet, les tiny houses sont considérées par la loi comme “véhicule terrestre habitable”, au même titre que les caravanes. Ce sont donc les même règles qui s’appliquent pour leur installation sur un terrain :

  • Un véhicule terrestre habitable peut être installé sur le terrain de la résidence principale moins de 3 mois par an sans autorisation d’urbanisme.
  • Pendant ce temps, Il est interdit de l’utiliser comme habitation ou annexe au logement. Il doit conserver en permanence ses moyens de mobilité (roues, barre de traction, etc.).
  • Pour une installation supérieure à 3 mois par an, une déclaration préalable est exigible. Toutes les périodes de stationnement, consécutives ou non, sont prises en compte pour calculer la période de 3 mois.

En résumé, sauf dans le cas d’une règlementation locale favorable à ce type d’habitat ou, en l’absence de réglementation locale, d’une autorité communale bienveillante et ouverte au concept, les obstacles à l’implantation durable d’une tiny house sont très nombreux. Elles sont donc avant tout conçues pour un usage itinérant.

Le rapport coût/performance d’une Tiny House

Le coût d’achat d’une Tiny House peut être assez élevé. Le châssis lui permettant d’être tractée sur la voie publique, représente à lui seul plusieurs milliers d’euros. De même, malgré ce prix conséquent, les performances thermiques de ces mini-maisons sont limitées. Leur isolation est en effet plutôt légère, afin de respecter les limites de poids en charge (PTAC) autorisé pour leur déplacement. Elles conviennent donc mieux à une utilisation saisonnière, en particulier dans des régions avec des hivers plutôt froids. Enfin, leur largeur intérieure n’est souvent guère supérieure à deux mètres, pour rester conforme au gabarit routier tout en bénéficiant d’une isolation relativement efficace.

Le chalet de jardin, plus adapté à une utilisation à l’année

Il existe, en effet, d’autres types de construction écologique qui reprend le concept des tiny houses, sans subir les mêmes contraintes : les studios de jardin en bois. Ces derniers disposent d’une surface de vie plus importante, mais restent minimalistes. Posés sur des pilotis, ils ne nécessitent pas de fondations et préservent ainsi les sols.

De plus, les chalets de jardin Natura sont construits en ossature bois d’origine française avec des isolants d’origine végétale (laine de bois, ouate de cellulose). Cela leur permet d’être habitables toute l’année, tout en restant respectueux de l’environnement. Ces constructions écologiques préfabriquées restent transportables, malgré un gabarit plus important, car elles disposent d’anneaux de levage pour être déplaçables par camion-grue quand vous le souhaitez et être installées sur un nouveau terrain

Les studios Natura ne nécessitent pas de permis de construire (jusqu’à 20m²), mais une simple déclaration préalable de travaux, pour laquelle nous pouvons vous assister.

N’hésitez pas à nous contacter pour discuter de votre projet de construction !